Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

Que faut-il retenir de la semaine passée ?

Les valeurs américaines ont atteint de nouveaux sommets suite à l'apaisement apparent des tensions avec l'Iran et aux espoirs des investisseurs de voir les États-Unis et la Chine signer un accord commercial de « première phase » cette semaine. Les indices S&P 500, Dow Jones Industrial Average et Nasdaq Composite ont tous clôturé à des niveaux record jeudi. Ce rebond de soulagement résulte en partie de la déclaration du président américain Donald Trump selon laquelle il comptait imposer de nouvelles sanctions économiques suite à l'attaque iranienne contre les installations militaires américaines en Irak, sans toutefois annoncer une escalade de la riposte militaire.

 

État du monde

La Banque mondiale a mis en garde contre une nouvelle crise de la dette mondiale « plus importante, plus rapide et plus généralisée » que les précédentes vagues d'accumulation rapide de dettes observées au cours des 50 dernières années. Dans son dernier rapport sur les perspectives économiques mondiales, elle indique que la croissance des économies développées devrait ralentir à 1,4 % en 2020, contre 1,6 % en 2019, tandis que celle des marchés émergents et des économies en développement devrait s'accélérer pour atteindre 4,1 % cette année, contre 3,5 % l'an passé. Avec le redressement des investissements et du commerce, la croissance mondiale devrait augmenter légèrement pour atteindre 2,5 % en 2020.

 

50,9

Le chiffre de la semaine

L’indice composite final des directeurs d’achats (PMI) de la zone euro a été révisé à la hausse en décembre, passant à 50,9 contre un chiffre préliminaire de 50,6. Il s'agit certes d'une amélioration par rapport aux 50,6 de novembre, mais le fournisseur de données IHS Markit a déclaré que ce chiffre clôturait le pire trimestre de la zone euro depuis 2013, avec un PMI manufacturier sous la barre des 50 (signe de contraction) pour le 11e mois consécutif en décembre. Le PMI des services a progressé pour atteindre 52,8 au cours du mois.

 

Éclairage

Dans un contexte de mondialisation, le découplage fait référence à la rupture des accords commerciaux et manufacturiers mondiaux et des chaînes d'approvisionnement, ainsi qu'à la séparation des économies qui dépendent en partie les unes des autres pour leur croissance. Les mesures de découplage prises par les États-Unis et la Chine dans la sphère technologique ont été décrites dans un rapport du cabinet de conseil en risques politiques Eurasia Group comme l'un des principaux risques pour 2020.

 

Prochaines échéances

Parmi les données économiques publiées cette semaine figureront lundi les chiffres de la production industrielle au Royaume-Uni. La balance commerciale chinoise et les chiffres de l'inflation américaine seront annoncés mardi. Les chiffres de l'inflation au Royaume-Uni suivront mercredi, de même que le taux de croissance du PIB allemand sur l'ensemble de l'exercice et l'indice des prix à la production japonais et américain. Les chiffres du PIB chinois au 4e trimestre et de l'inflation dans la zone euro sont attendus vendredi.

L’investissement sur les marchés implique un risque de perte en capital.
 
Si vous voulez suspendre vos abonnements AXA IM, merci de cliquer ici
 
Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.
 
Ainsi, compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, nous attirons votre attention sur le fait que l'évolution effective des variables économiques et des valorisations des marchés financiers pourrait s'écarter significativement des indications (projections, estimations, anticipations et hypothèses) qui vous sont communiquées dans ce document. En outre, du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Elles sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et AXA Investment Managers n’est pas tenu de les mettre à jour systématiquement.
 
Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document.
 
Les destinataires de ce document s’engagent à ce que l'utilisation des informations y figurant soit limitée à la seule évaluation de leur intérêt propre en considération des stratégies visées. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse de la Société.
 
Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.