Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers

Que faut-il retenir de la semaine passée ?

Les valeurs boursières ont atteint de nouveaux sommets la semaine dernière à l'annonce de la conclusion d'un accord commercial de « première phase » entre les États-Unis et la Chine. La Chine s'est engagée à accroître ses importations en provenance des États-Unis d'au moins 200 milliards USD au-dessus des niveaux de 2017, tandis que les États-Unis ont accepté de réduire certains droits de douane sur les marchandises chinoises, bien que la majeure partie des hausses récentes demeure. Les indices MSCI All Country World, S&P 500 et Dow Jones Industrial Average ont tous clôturé à des niveaux record suite à cette annonce. Parallèlement, de nouvelles données ont montré que l'économie chinoise avait progressé de 6,1 % en 2019, conformément à nos prévisions. Il s'agit de sa plus faible croissance depuis près de 30 ans, en partie sous l'effet de la guerre commerciale.

État du monde

L'an passé, l'économie allemande a enregistré son plus faible taux de croissance depuis 2013, avec une progression de seulement 0,6 %, un chiffre lui aussi conforme à nos prévisions. Les dépenses des ménages ont été le principal moteur de cette croissance, tandis que la production industrielle a reculé de 0,5 % et que les investissements des entreprises ont été moins élevées que l'année précédente. Sur une note plus positive, le gouvernement allemand a convenu d'un plan d'environ 40 milliards d'euros avec les entreprises de services aux collectivités et les régions productrices de charbon du pays en vue d'accélérer l'abandon des centrales électriques au charbon. 

2 500 milliards $

Le chiffre de la semaine

L'émission d'obligations d'entreprises a atteint son plus haut niveau en 2019, stimulée par un environnement propice à l'emprunt. Selon le Financial Times, qui cite les données de Dealogic, ce sont plus de 2 500 milliards de dollars de titres de créance d'entreprise qui ont été vendus, un chiffre supérieur au précédent record établi en 2017. L'année 2020 a démarré en force, le marché obligataire européen enregistrant une semaine record d'émissions, avec plus de 90 milliards d'euros durant la semaine du 6 janvier.

Éclairage

Courbe de Phillips : modèle économique illustrant la relation entre l'inflation et le chômage. La courbe de Phillips est généralement utilisée par les banques centrales pour définir la politique monétaire, mais certaines questions ont été soulevées ces dernières années quant à la validité de la relation inverse qu'elle décrit. Une analyse réalisée par la Banque centrale européenne (BCE) a révélé que l'inflation de base dans la zone euro restait « bien expliquée par une simple courbe de Phillips », mais que l'équation avait surestimé l'inflation au cours des deux dernières années de l'étude, soit 2017 et 2018.

Prochaines échéances

Mardi seront annoncés les chiffres du chômage au Royaume-Uni, de même que la décision de la Banque du Japon (BdJ) concernant ses taux d'intérêt. La décision de la BCE à cet égard suivra jeudi. Les chiffres de l'inflation japonaise et le procès-verbal de la réunion de politique monétaire de la BdJ seront également communiqués jeudi. Les données des indices préliminaires des directeurs d'achats de janvier concernant le Royaume-Uni, la zone euro et les États-Unis sont attendues vendredi.

L’investissement sur les marchés implique un risque de perte en capital.
 
Si vous voulez suspendre vos abonnements AXA IM, merci de cliquer ici
 
Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Il a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.
 
Ainsi, compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, nous attirons votre attention sur le fait que l'évolution effective des variables économiques et des valorisations des marchés financiers pourrait s'écarter significativement des indications (projections, estimations, anticipations et hypothèses) qui vous sont communiquées dans ce document. En outre, du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Elles sont susceptibles d'être modifiées sans préavis et AXA Investment Managers n’est pas tenu de les mettre à jour systématiquement.
 
Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques, et de marché. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, ont été établi à la date de publication de ce document.
 
Les destinataires de ce document s’engagent à ce que l'utilisation des informations y figurant soit limitée à la seule évaluation de leur intérêt propre en considération des stratégies visées. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable expresse de la Société.
 
Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.