L'économie évolutive

La pénurie mondiale n’empêchera pas la croissance du secteur des semi-conducteurs

Ces derniers mois, une pénurie a posé des problèmes à bon nombre d’entreprises, des constructeurs automobiles aux sociétés d’électronique. Volvo1 et Jaguar Land Rover2, par exemple, ont annoncé devoir interrompre leur production jusqu’à la résolution des problèmes d’approvisionnement, tandis que les entreprises technologiques, y compris Apple, en ont également ressenti l’impact3.

Cette pénurie est principalement – mais pas uniquement – due à la pandémie de coronavirus. Confinement généralisé, fermeture d’usines, annulation de commandes, restrictions de déplacement : autant de facteurs qui ont entravé la production et l’acheminement des semi-conducteurs en 2020.

Dans le même temps, de nombreux objets qui utilisent des semi-conducteurs tels que les systèmes de divertissement à domicile et les appareils électroménagers ont connu un engouement soudain car les consommateurs contraints de rester à domicile ont acheté de nouveaux produits ou de nouvelles versions de leurs appareils. Si certains foyers touchés par l’activité aménagée ou le chômage partiel ont subi une baisse de revenus, d’autres ont pu économiser l’argent d’ordinaire réservé aux déplacements et aux loisirs pour le consacrer aux consoles de jeux et aux smartphones, par exemple. Aux États-Unis, les chèques envoyés aux particuliers dans le cadre du plan de relance du gouvernement ont également stimulé les dépenses de produits électroniques4.

Avec le déploiement de la vaccination et la reprise économique, les biens plus coûteux, comme les voitures, sont de plus en plus demandés5, ce qui n’a fait qu’aggraver la pénurie.

La demande devrait favoriser la croissance des bénéfices

Outre la pandémie, d’autres facteurs ont contribué à ce problème d’approvisionnement. Au Texas, où sont implantés plusieurs grands fabricants de semi-conducteurs, les dernières tempêtes hivernales ont contraint les usines à la fermeture dans le but de préserver l’énergie pour chauffer les foyers6.

Au Japon, une usine exploitée par Renesas, l’un des leaders sur le marché des semi-conducteurs pour l’industrie automobile, a été victime d’un incendie qui l’a empêchée d’honorer ses commandes7.

Pour tenter de répondre à la demande croissante, les fabricants de semi-conducteurs ont accéléré autant que possible leur production, mais le processus de fabrication est long et l’accroissement des capacités ne peut pas intervenir du jour au lendemain. La construction d’un semi-conducteur prend généralement plus de trois mois et nécessite un processus complexe réalisé dans des usines ultra modernes8 : les fabricants se doivent donc d’anticiper la demande, ce qui fut loin d’être aisé pendant la pandémie.

C’est cette combinaison de facteurs qui a abouti à la pénurie mondiale de semi-conducteurs, qui ne devrait être que temporaire, puisque l’offre et la demande se rééquilibrent progressivement au fil des mois, pour retrouver un niveau normal probablement en 2022.

Cette pénurie présente un aspect intéressant pour les investisseurs : les fabricants peuvent exercer un certain pouvoir sur le niveau des prix, ce qui pourrait contribuer à la croissance des bénéfices dans ce secteur, en plus de favoriser l’augmentation des capacités. Ainsi, la Taiwan Semiconductor Manufacturing Company a récemment revu à la hausse ses objectifs annuels de croissance du chiffre d’affaires, précisant qu’elle investirait davantage dans sa capacité de production compte tenu de l’essor de la demande9.

Une croissance stimulée par des tendances structurelles à long terme

Avec l’accroissement récent de la demande, nous n’avons eu d’autre choix que de renforcer certaines de nos positions dans les entreprises de semi-conducteurs. Si la pénurie constitue surtout un problème à court terme, nous estimons que les tendances structurelles à long terme qui stimulent la croissance dans le secteur des semi-conducteurs persisteront.

D’après le groupe de recherche Gartner, le chiffre d’affaires mondial des semi-conducteurs a atteint l’année dernière 466,2 milliards de dollars, soit 10,4 % de plus en un an10. Dans le même temps, la Semiconductor Industry Association annonçait que les ventes mondiales de puces avaient progressé de 17,8 % au premier trimestre 2021 par rapport à la même période l’année précédente11.

Ces dernières années, l’intensification de la numérisation s’est accompagnée de développements technologiques, ce qui a permis aux puces d’accéder à des marchés supplémentaires. Si la demande est toujours fortement stimulée par le développement continu de nouveaux smartphones et de leurs logiciels, la pandémie a également accéléré certaines tendances considérées comme bénéfiques pour le secteur des semi-conducteurs, telles que l’utilisation croissante des centres de données, l’Internet des objets et la numérisation de l’industrie.

De nombreux consommateurs ont profité du confinement pour acheter des appareils de divertissement, mais aussi de nouveaux produits destinés à faciliter le télétravail. En devenant la « nouvelle norme » pour bon nombre d’employés, ce nouveau mode de travail hybride engendrera une demande continue supplémentaire en faveur des semi-conducteurs. Dans le même temps, les règles de distanciation sociale ont accentué l’attrait de l’Internet des objets industriel, où les semi-conducteurs permettent aux machines de communiquer et de traiter et analyser des données. C’est notamment le cas dans les usines ou les entrepôts, où il est capital de savoir répondre en toute sécurité à un accroissement durable de la demande.

Que ce soit dans l’industrie ou la santé par exemple, l’intelligence artificielle a également fait l’objet d’un regain d’intérêt pendant la pandémie. Déjà présente avant la pandémie, cette tendance devrait perdurer. Le fabricant de semi-conducteurs Nvidia fait partie de ces entreprises qui approvisionnent une multitude de marchés finaux, des centres de données aux industriels, en passant par les jeux vidéo et les véhicules autonomes. Si les véhicules entièrement autonomes ont encore du chemin à parcourir, la technologie évolue sans cesse. À court terme, les objectifs de neutralité énergétique fixés par les gouvernements du monde entier accélèrent la transition vers les véhicules électriques, qui utilisent des semi-conducteurs à des fins diverses, dans leurs batteries ou leurs systèmes de freinage d’urgence, entre autres.

Le rôle central des semi-conducteurs

Nous sommes convaincus que les opportunités liées aux semi-conducteurs n’en sont encore qu’à leurs débuts. Selon nous, la croissance dans ces secteurs, mais aussi dans d’autres domaines, devrait perdurer. Largement documentée, la pénurie mondiale de semi-conducteurs nous rappelle le rôle essentiel que jouent ces puces au quotidien. Sans parler des entreprises et des consommateurs qui sont de plus en plus « connectés » et qui adoptent de nouveaux processus et appareils, capables de solutionner une infinité de problèmes, qu’il s’agisse de divertissement, de shopping ou de transition énergétique.

Nous tablons sur la persistance de cette tendance, étant entendu que la décennie 2020 s’annonce comme une période on ne peut plus innovante, où les semi-conducteurs joueront un rôle central.

Les exemples de titres ou de sociétés sont fournis uniquement à titre informatif/indicatif. Ils ne sauraient être considérés comme un conseil en investissement ou une recommandation de la part d’AXA IM

[1] Shortage of semiconductors impacting production (La pénurie de semi-conducteurs affecte notre production ; volvogroup.com)

[2] Jaguar Land Rover to suspend output due to chip shortage (Jaguar Land Rover suspend sa production à cause de la pénurie de puces ; BBC News)

[3] IMac and IPad Production Will Be Delayed Due to Chip Shortage (La pénurie de puces va retarder la production d’IMac et d’iPad ; businessinsider.com)

[4] Americans use their $1,200 stimulus checks to splurge at Walmart, Target, BJ’s and Best Buy — here’s what they’re buying (Les Américains profitent de leurs chèques de relance de 1 200 $ pour faire des folies chez Walmart, Target, BJ’s et Best Buy. Découvrez ce qu’ils achètent ! ; MarketWatch)

[5] Auto sales surge in April in US, China sales rise for 12th straight month (Aux États-Unis et en Chine, les ventes d’automobiles s’envolent en avril pour le 12e mois consécutif ; agmetalminer.com)

[6] Texas Winter Storm Strikes Chip Makers, Compounding Supply Woes (Au Texas, les tempêtes hivernales frappent les fabricants de puces et aggravent les problèmes d’approvisionnement ; WSJ)

[7] Factory blaze adds to computer chip supply crisis (Quand l’incendie d’une usine exacerbe la pénurie de puces informatiques ; BBC News)

[8] https://www.bloomberg.com/graphics/2021-chip-production-why-hard-to-make-semiconductors/?sf245662545=1

[9] TSMC Sets Up for Soaring Chip Demand (TSMC s’organise pour répondre à l’essor de la demande de puces ; WSJ)

[10] Gartner Says Worldwide Semiconductor Revenue Grew 10.4% in 2020 (Selon Gartner, le chiffre d’affaires mondial des semi-conducteurs a augmenté de 10,4 % en 2020)

[11] Q1 Global Semiconductor Sales Increase 3.6% Over Previous Quarter (Les ventes mondiales de semi-conducteurs ont augmenté de 3,6 % au premier trimestre par rapport au trimestre précédent ; Semiconductor Industry Association)

Avertissement

Investir sur les marchés comporte un risque de perte en capital.

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 421 906 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.