MAI views

Vues d'allocations d'actifs - Combien de temps peut durer le rallye de début d’année ?

Ce document est réservé aux clients professionnels au sens de la directive MIF 2 (2014/65/UE) et non destiné aux clients non professionnels. Sa diffusion doit être restreinte en conséquence.

 2019 a commencé par un rebond des marchés où quasiment tous les actifs, risqués comme sûrs, ont enregistré des performances positives. Les indices d’actions mondiales ont atteint récemment de nouveaux plus hauts annuels, et la volatilité a baissé dans toutes les classes d'actifs, comme l’indiquent les volatilités implicites des taux du G3, qui se sont récemment établies à des niveaux historiquement faibles.

Les raisons de ce phénomène sont bien connues. Face à la faiblesse de la croissance et de l’inflation, les banques centrales des marchés développés ont maintenu une tonalité résolument accommodante. Attitude confirmée par le message délivré à la réunion de mars du Federal Open Market Committee (FOMC) de la Fed : la moyenne du graphique à points (« dot plot ») n’indique plus aucun relèvement des taux cette année, et sept membres du FOMC estiment que le statu quo s'étendra au moins jusqu’à fin 2020. Cette politique monétaire conciliante se reflète dans les prix du marché, qui anticipent des taux directeurs stables pendant un avenir prévisible, voire même en baisse aux États-Unis. Les effets secondaires de cette posture, à savoir diminution de la volatilité et des taux réels, sont bénéfiques aux actifs risqués.

La durée du rebond actuel des actions est encore conforme à la normale, mais jusqu’à présent, moins de 20 % des mouvements haussiers semblables ont résisté au-delà de 3,5 mois. Cette asymétrie apparente est accentuée par l’ajustement rapide des positions des investisseurs, dont l’optimisme est revenu en force. Les souscriptions dans les fonds d’actions américaines ont grimpé en flèche, avec 25 milliards USD uniquement pour les ETF d’actions américaines lors de la semaine du 11 mars. Par le passé, les flux en faveur de ce marché ont rarement été aussi soutenus, et dans la majorité des cas, ils constituaient un signal « contrariant ». De même, les fonds systématiques, tels que les stratégies CTA ou de volatilité ciblée (« vol target »), ont également augmenté leur exposition aux actions, tandis que le niveau de levier des hedge funds atteint de nouveau les niveaux d’avant le 4ème trimestre de l’année dernière.

Parallèlement, les statistiques macroéconomiques n’offrent encore aucun signe d’amélioration convaincante. En Chine, l’activité économique continue de ralentir : la croissance de la production industrielle a atteint son plus faible niveau depuis 2009, tandis que les marchés immobiliers ne sont pas encore repartis. Aux États-Unis, dans sa déclaration de mars, le FOMC a prévenu que les indicateurs annonçaient un tassement de la croissance des dépenses des ménages et des investissements fixes des entreprises. Autant de raisons qui confortent notre opinion : les marchés ont déjà anticipé le rebond potentiel de la croissance. C’est pourquoi nous pensons toujours qu’en l’absence d’accélération de la croissance mondiale, laquelle est toujours relativement faible, les risques menaçant les actions augmentent et la performance sera certainement plafonnée par le niveau des valorisations et par les positionnements. Nous maintenons donc notre allocation tactiquement neutre aux actions.

 

Les marchés anticipent une reprise… qui n’est pourtant pas encore visible

Source : Citi, Bloomberg & AXA IM

Nos principales convictions :

  • Notre opinion est positive envers les actifs des marchés émergents (dette et actions), car le ton plus accommodant de la Fed, le pic du dollar américain et les valorisations plus faibles créent un environnement favorable
  • Nous avons maintenu notre opinion des obligations d’État « core » de la zone euro à neutre, le fléchissement de la croissance et la baisse de l’inflation devant plafonner les rendements obligataires
  • Notre opinion envers les actions de la zone euro est toujours négative, la région étant la principale victime du ralentissement économique

Notre positionnement :

  • Opinion positive des actions émergentes et négative concernant les actions américaines et de la zone euro
  • Opinion positive sur la GBP contre l’EUR et sur la NOK contre l’AUD et le CHF
  • Position acheteuse d’options d’achat d’actions couvertes en delta pour protéger les portefeuilles

Ce document est réservé aux clients professionnels au sens de la directive MIF 2 (2014/65/UE) et non destiné aux clients non professionnels. Sa diffusion doit être restreinte en conséquence

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/UE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers.

Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée.

Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers.

Ni MSCI ni aucun autre tiers impliqué dans ou associé à la composition, au calcul ou à la création des données MSCI ne font aucune déclaration ni n’offrent aucune garantie expresse ou implicite quant à ces données (ou aux conséquences de leur utilisation), et l’ensemble desdits tiers décline expressément par les présentes toute responsabilité concernant l'originalité, l’exactitude, l'exhaustivité, la conformité de tout ou partie de ces données. Sans limitation de ce qui précède, MSCI, ses filiales ou tout autre tiers impliqué dans ou associé à la composition, au calcul ou à la création des données ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables d'aucuns dommages directs, indirects, spéciaux, punitifs, consécutifs ou autres (y compris les pertes encourues) même si l'éventualité de ces dommages leur a été signifiée. Toute reproduction ou distribution des données MSCI est interdite, sauf consentement exprès et écrit de MSCI.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.